GLOBALADVOCACY . c o m

Chacun d'entre vous peut créer l'évènement!

 

 

 

 

 

 

     

    

 


Mme Rice réclame une réforme significative de la gestion de l'ONU

Par Merle D. Kellerhals, Jr.

Le développement, la démocratie, les droits de l'homme et la lutte contre le terrorisme sont également à l'ordre du jour.

Le développement économique, la démocratie et les droits de l'homme, la lutte contre le terrorisme et la réforme de la gestion de l'ONU sont les principaux éléments de l'ordre du jour des États-Unis à la 60e session de l'Assemblée générale de l'ONU qui commence le 14 septembre.

Lors d'une conférence de presse tenue le 9 septembre au département d'État, la secrétaire d'État, Mme Condoleezza Rice, a déclaré que la délégation des États-Unis à New York s'attacherait essentiellement à trouver les moyens de rendre l'ONU « puissante et réformée ».

« Nous continuons de rechercher le consensus sur un programme ambitieux de réformes visant à rendre les Nations unies plus efficaces. Pour ce faire, elles doivent être complètement responsables et transparentes, et dotées d'un personnel répondant à des normes élevées d'intégrité et de compétence. C'est ce à quoi nous œuvrons et c'est ce que nous recherchons dans le document final qui sortira de l'ONU. »

Mme Rice a ajouté que le scandale du programme « Pétrole contre nourriture » en Irak et les problèmes enregistrés au niveau des opérations de maintien de la paix dans le monde entier rendaient évidente la nécessité de réforme de l'administration et du secrétariat. Elle a précisé que le secrétaire général de l'ONU, M. Kofi Annan, avait lui-même réclamé de telles réformes.

Le 7 septembre, la commission d'enquête créée par ce dernier a publié un rapport de cinq volumes dont les auteurs concluent : « Les Nations unies ont besoin d'une réforme complète - et ce de toute urgence. »

Mme Rice a également fait l'éloge des efforts de promotion des réformes de l'ONU déployés par les députés Henry Hyde (républicain), président de la commission des relations internationales de la Chambre des représentants, et Tom Lantos, membre démocrate influent de cette même commission, et par le sénateur Norm Coleman, membre de la commission sénatoriale des relations étrangères.

Deux autres dossiers importants qui seront abordés durant cette 60e session de l'Assemblée générale sont le commerce international et la lutte contre la pauvreté. Selon Mme Rice, il faudra que les 191 pays membres de l'ONU s'attachent à créer un environnement propice à renforcer l'efficacité de l'aide au développement par la promotion de l'État de droit, par la mise en œuvre de réformes de libéralisation des marchés et par la lutte contre la corruption.

Mme Rice a indiqué que le président Bush et elle-même mettraient l'accent, lors de leurs interventions à l'ONU, sur les questions de démocratie et de droits de l'homme, et notamment sur la création d'un conseil des droits de l'homme qui remplacerait l'actuelle Commission des droits de l'homme. M. Bush profitera également de sa présence à New York pour célébrer l'ouverture du Fonds des Nations unies pour la démocratie, a précisé Mme Rice.

 

doteasy.com - free web hosting. Free hosting with no banners.

 

 

 


       GlobalAdvocacy.com     
 © U.S. Departement of State

  User Agreement | Privacy Policy