GLOBALADVOCACY . c o m

Chacun d'entre vous peut créer l'évènement!

   




 

 

 

     

    

 

 

Un expert explore le concept de société harmonieuse

Interview du sociologue, le docteur Li Peilin

La construction d'une société harmonieuse est en discussion à travers le pays et un thème de l'Assemblée populaire nationale et du Comité national de la CCPPC. Mais, précisément, qu'est-ce qu'une société harmonieuse, et est-il vraiment possible d'en construire une ?

  • Une décision prise au quatrième plénum du 16ème Comité central du Parti Communiste Chinois (PCC) en 2004 dit que la construction d'une société harmonieuse, dans laquelle chacun a l'opportunité de gagner sa vie, doit être mis en haut de l'agenda de travail du Parti. Pourquoi la PCC a pris cette décision ?

Dr. Li : Nous pouvons dire que c'est l'inévitable impact du développement social de la Chine. Durant les 26 années de réforme et d'ouverture, nous avons connu des changements énormes à la fois dans le système économique et la structure sociale. Néanmoins, sur un si large territoire et avec une si grande population, avec les grandes réalisations faites dans cette courte période viennent aussi les problèmes. Cela inclut l'écart grandissant des revenus, le déséquilibre du développement entre les campagnes et les villes, le chômage, une population âgée et la pollution environnementale.

On a eu l'habitude d'affirmer que tout ces problèmes allaient être résolus automatiquement ou réduits au minimum avec le développement économique. Mais les réalisations économiques et l'économie de marché ne sont pas un remède à tout. En conséquence, il est vraiment nécessaire pour la Chine de chercher une voie de développement harmonieux.

  • Vous avez dit que nous étions dans une phase décisive pour la transformation économique et social. Pourquoi un environnement social harmonieux est si vital à la conduite de la modernisation de la Chine actuellement ?

Dr. Li : Le fait est que la Chine a vécu un âge d'or de développement économique et social la dernière décennie. En 2004, par exemple, le PIB a connu une croissance d'environ 9,5 %, avec une croissance des prix à la consommation qui est resté à environ 3%. Nous avons vu aussi la première baisse du chômage urbain depuis 1991 et une augmentation historique du revenu des paysans.

C'est aussi une période d'importance décisive quand un pays atteint un PIB par tête de 1000 à 3000 dollars. Sociologiquement, c'est une phase de transition. L'expérience internationale montre que cela implique une transition rapide de la structure industrielle, un changement dramatique des intérêts sociaux et des challenges pour les institutions gouvernementales et politiques. Des pays ont vécu un décollage économique dans les années 1970. Certain d'entre eux ont progressé en douceur pour atteindre par tête un PIB de 10 000 à 20 000 dollars parce qu'ils ont trouvé des solutions aux conflits sociaux, pendant que d'autres sont restés à 4000 dollars ou moins car ils n'ont pas été capable de répondre à ces questions.

Ce pourrait être la raison pour laquelle la Chine est en alerte, et que le gouvernement en appelle à trouver des solutions pour combattre les problèmes sociaux et à la construction d'un société harmonieuse. Cela contribuera à la grande cause de la réforme et de l'ouverture, qui bénéficie à la nation et au peuple, et de monter d'un palier.

  • Quels sont les caractéristiques d'une société harmonieuse ?

Dr. Li : Tout d'abord, une telle société doit être relativement prospère, puisque la richesse matérielle est essentielle à la société harmonieuse. Néanmoins, il y a plusieurs autres facteurs vitaux, comme la distribution de la richesse sociale et la coordination des intérêts sociaux. Par conséquent, l'équité de base et la justice, qui garantis à tous les gens des bénéfices et un partage de la croissance économique et du développement social, caractérisent une société harmonieuse.

Ensuite, une société harmonieuse doit être stable, avec des règles et de l'ordre. Mais une société harmonieuse est aussi plein de vitalité. C'est un idéal de société dans lequel la vitalité du travail, du savoir, de la technologie, du management et du capital peut s'étendre de manière libre.

Troisièmement, une société harmonieuse signifie non seulement l'harmonie entre les différents intérêts, mais aussi une harmonie des valeurs. Cela siginifie que les gens vivent et travaillent en paix et avec satisfaction, qu'ils ont des carrières professionelles satisfaisantes et un esprit vaillant. Dans le même temps, c'est une société dans laquelle la majorité a une forte conscience des obligations du citoyen et des standards d'éthique élevés.

  • Quels critères peuvent être utilisées pour mesurer une société harmonieuse ?

Dr. Li : Il y a des normes que nous pouvons suivre. Un indice important : dans un pays modernisé, être un paysan n'est pas équivalent à être pauvre. Le fait est qu'il reste un largé fossé en termes de revenus et de bien-être entre les villes et les campagnes en Chine. La Chine rurale a toujours une majorité de bas revenu et de gens pauvres selon les standards internationaux. Par conséquent, il y a un urgent besoin de combattre la pauvreté en établissant une protection sociale pour couvrir complètement les communeautés rurales.

Il faut aussi équilibrer le développement régional. Actuellement, les disparités régionales continuent à grossir. Nous devons chercher un nouveau modèle de développement pour faire cesser cette tendance. Cela doit inclure le développement de l'ouest, la reconstruction du nord-est industriel et la revitalisation des régions centrales, et ce, tout en accélérant le développement des régions côtières et de l'est.

Nous devons avoir une harmonie entre les différentes strates sociales. Le fossé entre riches et pauvres a augmenté dans la dernière décennie, ayant pour résultat une augmentation des conflits d'intérêt. Certains d'entre eux ont mené à des désordres sociaux. Le gouvernement doit montrer une forte attention aux relations entre riches et pauvres, entre travailleurs et management, entre autorité et gens ordinaires. Il doit faire une utilisation complète des leviers économiques, comme le budget, les taxes et l'aide sociale, coordonner la distribution et la redistribution, étendre la classe moyenne et rétrécir le groupe des bas salaires.

Une structure équilibrée de l'emploi est nécessaire. La population paysanne représente 49% de la population totale, cela entrave inévitablement la transition vers une structure sociale moderne. Il est essentiel que nous déplacions 100 millions de travailleurs issus des régions rurales dans les villes en 15 ans. Cela signifie que nous avons besoin de créer plus d'emplois tout en développant l'éducation et en organisant des formations pour davantage de personnes. L'objectif est de faire passer la Chine d'un grand pays en terme de population à un grand pays en terme de ressources individuelles.

Nous arrivons à la structure de la population harmonieuse. La politique du plan familial chinois, qui est suivi depuis 30 ans, est un tel succès que la croissance nette de la population a été réduite à environ 8 millions par an. Mais un nouveau problème est apparu : la population devient plus âgée, et ce, avant même que le pays ne soit développé. Le gouvernement doit accélerer l'établissement d'un système de sécurité sociale tout en améliorant la compréhension des valeurs entre les générations.

D'autres critères sont importants tels que l'harmonie entre l'homme et l'environnement, le maintien de la stabilité politique à travers l'amélioration du système démocratique socialiste, déjouer la corruption et élever le niveau de gestion. La Chine doit également chercher à améliorer les relations internationales pour garantir un bon environnement pour son développement à long terme.

  • Vous avez parlé de plusieurs domaines dans lesquels le gouvernement doit créer et maintenir un équilibre. Quels sont les domaines qui méritent, selon vous, qu'on leur donne priorité ?

Dr. Li : En effet, le gouvernement a beaucoup de pain sur la planche à cet égard. Les tâches urgentes comprennent une meilleure distribution des revenus, l'amélioration du système de sécurité sociale, l'établissement d'un système de macro-contrôle destiné à la promotion de l'emplois, la sauvegarde de la justice sociale et la prévention des risques sociales. Il est vital pour le gouvernement d'améliorer sa méthode de gouvernance au moyen d'une meilleure gestion des relations avec le marché et la société.

  • On ne peut satisfaire tout le monde à tout moment. Est-ce que le gouvernement voit un besoin de construire plus de flexibilité dans ses plans et dans ses prises de décision?

Dr. Li : Nous avons vu dans le passé que le type de réforme qui bénéficie à tout le monde n'existe pas. Néanmoins, il est toujours nécessaire d'avoir une institution qui fournit une aide pour les personnes désavantagées et les groupes sous représentés.

(Li Peilin est né en 1995 dans la province du Shandong. Il a eu un doctorat en 1987 à la Sorbonne, Paris. Il est actuellement directeur de l'Institut de Sociologie sous l'égide de l'Académie des Sciences Sociales de Chine)

 

 

 

 

 

 

 GlobalAdvocacy.com     
 © China Internet Information Center
  User Agreement | Privacy Policy