GLOBALADVOCACY . c o m

Chacun d'entre vous peut créer l'évènement!

   

 


Développement
Santé
Organisations Internationales

 

 

Un portrait des nouveaux riches chinois

Ils ont été appelés les « Chuppies : les yuppies chinois » par la presse mondiale. Ils constituent une génération qui gagne de l'argent rapidement pendant que l'économie chinoise devient de plus en plus forte. Ils sont de jeunes consommateurs dynamiques gardant un oeil sur les produits de grande marque et ayant le désir de profiter de la vie.

L'institut de recherche du marché de la nouvelle génération les appelle « le groupe des nouveaux riches ». D'après l'institut, ces gens ont de hauts salaires, un fort pouvoir d'achat et ne se retiennent pas de consommer. Ils ont reçu une bonne éducation et recherchent constamment de nouvelles choses.

70% du groupe des nouveaux riches ont entre 25 et 34 ans et sont nés dans les années 1970. 90% possèdent leur propre maison et 78% ont leur propre voiture. Ils possèdent aussi beaucoup de produits technologiques de types divers, et acheter des produits de marque est une priorité pour eux.

Ils adorent lire les journaux, souhaitant être informés non seulement des nouvelles du monde mais aussi des nouvelles commerciales. Ceci n'est pas surprenant du fait que la plupart d'entre eux investissent leur capital dans des actions de marché.

Mais ils disent qu'ils se préoccupent de l'état de fortune des gens ordinaires, la majorité de la population qui n'a pas autant d'argent qu'eux.

« Si ces gens ne vivent pas une bonne vie, s'il y a de plus en plus de gens au chômage et si l'écart entre les riches et les pauvres continue à s'accentuer, la Chine ne sera pas capable de maintenir son état de stabilité, ce qui nous affectera tous. Nous devons joindre nos fortunes individuelles à la fortune de toute la nation, » a déclaré Wang Dongming, chef d'une compagnie à Beijing (Pékin) qui peut être considéré comme étant riche même parmi ses pairs.

Wang donne souvent de l'argent aux oeuvres caritatives, mais se plaint souvent que la Chine manque d'un véritable environnement pour les oeuvres de charité et il se demande souvent combien de ses dons atteignent réellement ceux qui sont dans le besoin.

Un homme d'affaire, Li Bing, a déclaré, « la plupart de mes installations à la maison sont des produits étrangers. J'ai choisi ces produits pour leur qualité, pas pour leur nationalité. J'espérais pouvoir acheter des produits chinois, mais j'ai été déçu par leur qualité. »

D'après l'Institut de recherche sur le marché de la nouvelle génération, la principale activité culturelle de ce groupe est de regarder des films. « Quels genres de films ? Comme nous le savons tous, les Chinois adorent les films Hollywoodiens tout comme les gens d'autres pays, » a déclaré le sociologue Li Mingshui au International Herald Tribune.

Xu Lin, un gestionnaire dans les médias, a expliqué l'attitude complexe de ce groupe par rapport aux Etats-Unis : « La plupart d'entre eux ont des diplômes universitaires. Pendant leur vie en campus, les hommes adoraient regarder les matchs de la NBA. Leurs lieux de rencontre habituels étaient les Mac Donalds et les KFC. Le grand sujet de discussion était de partir étudier à l'étranger et la meilleure destination était toujours les Etats-unis. Après l'obtention du diplôme, les plus chanceux étaient ceux ayant trouvé un travail dans une compagnie étrangère, particulièrement les compagnies américaines pour leurs hauts salaires et leurs bonnes réputations.

Nombreux sont ceux qui ont grandi pendant les années 1970 et 1980, et Li Mingshui a dit que ceci avait une importance particulière : « Ils ont manqué d'activités culturelles colorées pendant leur enfance et maintenant ils ont envie de rattraper cela. Ils aiment collectionner des DVD pour fantasmer sur leur rêves secrets et sont très influencés par la culture américaine. »

« Bien qu'ils soient souvent fortement opposés aux actions américaines, comme en Iraq et le bombardement de l'ambassade chinoise en Yougoslavie, ils sont souvent d'accords avec les mentalités et modes de vie américains. » a ajouté Li Mingshui.

Pour Li Bing, ceci est naturel car la culture américaine est la culture matérielle la plus puissante au monde. « Nous pouvons tenir notre position diplomatique. Mais nous reconnaissons que la culture américaine est développée. Ses modes de vie sont copiés par les personnes vivant dans les pays sous-développés. Absorber la mentalité américaine n'est pas en contradiction avec le respect pour la culture traditionnel d'un pays, puisqu'une culture vivante a besoin de rester ouverte.

Xu Lin reconnaît que beaucoup d'entre eux n'apprécient pas la politique agressive des Etats-Unis, mais apprécient le mode de vie américain. Il en a conclu que les Chinois, spécialement le groupe des nouveaux riches, avaient leurs propres rêves. Mais ils réalisent leurs rêves selon la mode américaine ? Ensuite ils essaient de les adapter aux réalités chinoises.

 

 

 

 

 

 

  GlobalAdvocacy.com     
 © China Internet Information Center
  User Agreement | Privacy Policy