GLOBALADVOCACY . c o m

Chacun d'entre vous peut créer l'évènement!

   




 

 

     

    

 

 

Les Chinoises sont les femmes les plus libres et leur degré d'émancipation est le plus élevé du monde



"La Chine est le pays où le degré d'émancipation de la femme est le plus élevé sur la planète et le taux de réussite de gérants d'entreprises féminins est plus élevé que les hommes", a affirmé à Guangzhou Liu Shulin, professeur à l'Université Qinghua, lors d'une conférence intitulée La Chinoise du XXIe siècle.

"La Chine est le pays où la femme a le plus de droits et de liberté", ajoute le professeur Liu. Le jour même de la proclamation de la Chine nouvelle, il a été reconnu en droit que la femme et l'homme jouissent de droits égaux, ainsi que de droits de vote égaux, explique-t-il.

Depuis la réforme et l'ouverture dans les années 80, "la femme peut rivaliser avec l'homme en matière de gestion d'entreprise. Selon une étude faite par des économistes, les directrices générales représentent seulement le tiers du total à l'échelle nationale, mais le taux de réussite de leurs entreprises est de loin supérieur à celui des hommes, 98% d'entreprises gérées par des femmes étant rentables. L'avantage dont jouit la femme en matière de gestion d'entreprise est reconnu par tous".

Au XXIe siècle, le développement de la femme en Chine est préoccupant à plusieurs égards : les droits économiques sont inégaux : le taux d'emploi parmi les femmes diminue dans de fortes proportions. Selon les chiffres nationaux à la fin de 2000, le taux d'emploi des femmes âgées de 18 à 64 ans est de 63,7%, soit de 17,8% inférieur à celui des hommes ; l'écart de revenus entre femme et homme se creuse, les revenus moyens des employées dans les villes étant 70% de ceux des travailleurs masculins en 1999, un écart de 7,4% plus important par rapport à 1990.

Le niveau d'instruction de la femme reste inférieur à celui de l'homme : en 1992, dans l'ensemble du pays, les femmes représentent 43% des lycéens, 34% des étudiants du premier cycle et seulement 25% des aspirants chercheurs. "Pour être étudiant du premier cycle et aspirant chercheur, les notes requises pour une femme sont nettement supérieures à celles des hommes".

Par ailleurs, les phénomènes d'atteinte aux femmes, tels que l'enlèvement, ont repris vie.


(peopledaily, 2004/11/02)

 

 

 

 

 

 

 GlobalAdvocacy.com     
 © China Internet Information Center
  User Agreement | Privacy Policy